Bon, bein voilà, la Safer est passée par là.

Le "gars de chez Pétri", c'est comme ca que les gens le nome, a bien saisi la Safer pour la vente des domaines de la mémé Langlade.

Après une petite réunion en mairie, avec Eric Batut (délégué Safer de la commune), Catherine Emond (conseillère technique Salfat/Safer), et Jean-Luc Gutierrez (représentant Aurélie Dehier à l'origine de la préemption) et moi-même, voilà ce qu'il reste des 2ha de la mémé Langlade : 

La surface a fondu comme neige au soleil. Il reste moins de 1,5ha pour 4600€ alors que la vente d'origine était à plus de 2ha pour 3000€.

Au passage, Sylvie Servantie, comme le code Rural l'y autorise a fait jouer son droit de préemption sur une partie des bois présents dans la vente. Elle n'y était pas obligé, et n'avait aucune obligation réglementaire à nous priver de la vente de ces bois. Je me suis laissé dire que c'est parce que ses vaches y passaient. Photos à l'appui, ces vaches n'y ont jamais mis les pieds (ou alors dans les années 40 peut-être d'après les archives IGN) au regard de l'état impraticable du bois.

C'est chouette de créer une exploitation agricole à Strenquels, on se sent encouragé, accompagné, soutenu par ses paires, la Safer, ses voisins, tout ca...

PS : Un truc sympa, lors de la conclusion de la vente organisé par la SAFER, Mme Emond (technicienne SAFALT)  nous a proposé un échange sur une parcelle du BOSC (46110 Strenquels) et nous a garanti de la vente - par acte administratif - de la parcelle 1118 (un langue de 89M2 dans le terrain).

La délibération du conseil municipal est en attente.

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer