Des vies à Strenquels

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 12 février 2013

Il neige à Cressensac

IMG_0283.jpg

dimanche 15 avril 2012

Le hameaux de Barrières



Sur le causse, proche de l'archéosite des Fieux, on découvre un hameau totalement abandonné.

mardi 30 juin 2009

Met de l'huile petit homme....

Chez nos voisins de l'Hôpital Saint Jean ce wek-end c'était la remise en marche du pressoir à Huile de Noix. 
C'est un peu comme le pain du Carlat. là aussi, il faut du feu, de l'eau, des noix et, comme partout, un peu de bonne volonté...

mercredi 5 novembre 2008

Strenquels, loin du feu nucléaire ?

Il nous faut saluer la décision, souhaitons à l’unanimité, du conseil municipal refusant le projet d’enfouissement de déchets nucléaires sur la commune. Comme l’indique l’ANDRA (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs), il y a plus de 3100 communes en France susceptibles d’accueillir un centre de stockage de déchets radioactifs "de faible activité à vie longue".

Or, si Strenquels refuse, quid des communes environnantes ?

Soyons clairs, il s’agit là d’un jeu de dupe, presque un jeu de con. D’après l’ANDRA, ces déchets ont une durée de vie d’au moins 5000 ans. Nous avons tous conscience que personne n’osera brandir un merveilleux rapport sur l'absence de nocivité de ce type d’installation : y a 5000 ans on venait d’inventer la roue et l’on imaginait encore l’écriture.

Posons quelques évidences connues :

  •  Personne ne peut prouver l’innocuité d’un enfouissement de déchets radioactif sur 50 siècles,
  •  Comme pour le nuage de Tchernobyl, chacun sait que les nuisances ne seront pas confinées au strict territoire de la commune hôte,
  •  Chaque commune serait bien contente de boucler son budget.

Alors le jeu de dupe il consiste en quoi ? La règle est simple : Si ce n’est pas nous qui prenons, ca sera les communes voisines et nous aurons les mêmes problèmes. Alors autant que ca soit nous, au moins on tirera des revenus.

Espérons que nos voisins, mêmes lointains, seront dans les mêmes dispositions que Strenquels et refuseront unanimement la gestion d’un problème qui n’est pas de la compétence des communes rurales, aussi pauvre soit-elle.

lundi 6 octobre 2008

Début de siècle et fin de règne.

Sarkozy, oct 2008
Une ambiance de fin de règne s'affiche dans un petit hameau niché à quelques kilomètres de nos voisins de Martel en Quercy. Ce billet ne souhaite pas jeter son dévolu sur ce pauvre bougre qui tapisse l’entrée de sa ferme d’image pieuses, non c’est plutôt un arrêt sur image que nous vous proposons. 
C’est un peu un instantané de l’opinion actuelle que nous voyons là. Tout y est, résumons le : 
  • La dégradation du bâtit, premier symbole de l'état de déliquescence de notre héritage culturel,
  • La délimitation d’un périmètre de sûreté, grâce à un cordon rouge et blanc enchevêtré dans une barrière qui semble bien fragile, 
  • Le rappel de la patrie, par la présence d’innombrables bannières bleu blanc rouge qui jonchent le parterre du chemin jusqu’à la ferme, 
  • Enfin une affiche, et comment ne pas dire un tract d’une campagne électorale abandonnée en pleine campagne justement ! 
Tout ça est visible à quelques minutes de chez nous… A quelques minutes seulement mais tellement loin…