Des vies à Strenquels

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Nos vies à Strenquels

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 23 mai 2015

Faire et défaire, la Safer, elle sait faire.

Bon, bein voilà, la Safer est passée par là.

Le "gars de chez Pétri", c'est comme ca que les gens le nome, a bien saisi la Safer pour la vente des domaines de la mémé Langlade.

Après une petite réunion en mairie, avec Eric Batut (délégué Safer de la commune), Catherine Emond (conseillère technique Salfat/Safer), et Jean-Luc Gutierrez (représentant Aurélie Dehier à l'origine de la préemption) et moi-même, voilà ce qu'il reste des 2ha de la mémé Langlade : 

La surface a fondu comme neige au soleil. Il reste moins de 1,5ha pour 4600€ alors que la vente d'origine était à plus de 2ha pour 3000€.

Au passage, Sylvie Servantie, comme le code Rural l'y autorise a fait jouer son droit de préemption sur une partie des bois présents dans la vente. Elle n'y était pas obligé, et n'avait aucune obligation réglementaire à nous priver de la vente de ces bois. Je me suis laissé dire que c'est parce que ses vaches y passaient. Photos à l'appui, ces vaches n'y ont jamais mis les pieds (ou alors dans les années 40 peut-être d'après les archives IGN) au regard de l'état impraticable du bois.

C'est chouette de créer une exploitation agricole à Strenquels, on se sent encouragé, accompagné, soutenu par ses paires, la Safer, ses voisins, tout ca...

PS : Un truc sympa, lors de la conclusion de la vente organisé par la SAFER, Mme Emond (technicienne SAFALT)  nous a proposé un échange sur une parcelle du BOSC (46110 Strenquels) et nous a garanti de la vente - par acte administratif - de la parcelle 1118 (un langue de 89M2 dans le terrain).

La délibération du conseil municipal est en attente.

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

jeudi 21 mai 2015

Chez le hollandais...

Il était néerlandais, s'appelait Frederick, vivait occasionnellement à Strenquels et avait entrepris de faire un joli petit verger.

Il est mort d'un cancer il y a peu et c'est son frère qui s'occupe de la succession.

La mise à prix d'après l'agence de Martel est de 110K€.  On trouve que 110K€ les 2ha (avec un grange et un four à bois), sur un terrain qui fait briser toute construction à chaque alternance de pluie ou de sécheresse, ca fait un peu cher pour un revenu de fruitiers à 6 à 8KE/An. 

C'est joli, il y a une vrai ambiance créée par Frederick (que l'on voyait passer de temps à autre avec son vieux tracteur et sa Volvo), mais c'est déconnant, on n'y va pas a ce prix là. A ce tarif, on laisse ca aux parisiens.

Et puis, il y a toujours le terrain que l'on vise dont notre voisin est locataire... wait and see.

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

dimanche 5 avril 2015

Chasse aux oeufs de Pâques



Une rumeur parle déjà de la construction de deux poulaillers industriels très proches de notre futur verger, alors nous conjurons le sort avec une chasse aux oeufs en chocolat (Bio de chez Bovetti).



La rumeur locale indique (on n'écoute pas "Radio Corbeau" mais on l'entends chez notre voisin) que le responsable de cette préemption  - et de notre possible non-installation - est le même que celui qui porte ce projet "industriel".

C'est la trêve de Pâques, alors on profite du soleil.

dimanche 22 mars 2015

Terrain trouvé... Pas si sûr avec la SAFER !

Alors que tout se déroulait avec patiente et sans ombrage envers les agriculteurs de la commune, voilà que la SAFER du LOT préempte la vente.
On découvre, affiché en Mairie, ce charmant document :



Conforté par le suivant, un appel à candidature :



Qui donc a eu l'idée l'alerter la SAFER du LOT, alors que ces terres ne sont exploitées par personne, et que personne ne paye de fermage depuis la mort de la pauvre Madame Langlade il y a déjà plus de 8 ans ?

On se pose légitimement la question de savoir quel intérêt il y a à empêcher l'installation d'une nouvelle activité agricole à Strenquels ?

Hier, nous faisons un rappel à la loi par courrier en AR à la SAFALT :
Conformément aux Articles L143-1-2 et L-143-4-4 du Code rural et de la pêche maritime, je vous demande donc de me rétrocéder prioritairement ces parcelles car votre exercice du droit expropriation a eu pour mon exploitation l'une des conséquences énoncées au I, 2°, de l'article L331-2 du code rural et de la pêche maritime, et l'a totalement supprimée.

Étonnamment, un rappel à la loi permet d'obtenir une réunion rapide avec la conseillère technique de la SAFER du LOT et le représentant SAFER de la commune de Strenquels.

Mais ne présageons pas par avance de la réalisation du projet, cette installation modeste (1,8ha) semble encore à cette heure très compliquée.

samedi 21 mars 2015

C'est le printemps !

Dans nos pérégrinations pour trouver du foncier en vue de notre installation, on découvre un vieux paysan qui voudrait bien vendre un petit bout de ses terres. Mais voilà, il a signé un bail avec un agriculteur de Strenquels. Et le bail, il le trouve assez à son désavantage. A son locataire, il lui reproche de nombreux défauts d'entretiens, des "écrasements de chats ou de poules", des DPU qui n'ont pas lieu d'être... Et quelques arrangements sur les récoltes de noix. Bref, on entend et à plusieurs reprises une litanie de reproches.

On est confiant, le gars en question, on le connait c'est notre voisin. Il parait qu'il à plus de 100ha. Alors 1,2ha ne devrait pas lui faire défaut. D'autant qu'on a photographié les lieux sous toutes les coutures et qu'on pourra faire mieux en terme d'entretien.

On entre en négo et on attends de ses nouvelles. Espérons qu'elles seront bonnes.

lundi 2 mars 2015

Inscription CA46

Ca y est c'est officiel, on a créé une exploitation agricole à Strenquels.

On en rêvait depuis 5 ans, la chance nous a permis de réaliser ce projet.

Dès que la vente avec les Domaines est finalisée, on commence à préparer la terre pour recevoir les premières plantations du verger.

jeudi 25 décembre 2014

Premier noel, premier vélo...



Avec des roulettes....




Premier noël...







Petit accordéon, trouvé dans un magasin de jouets, Bd Voltaire à Paris lors d'un déplacement.
L'oreille musicale s'aiguise...

mercredi 3 décembre 2014

A trois ans, en petite section...

mercredi 12 novembre 2014

Terrain trouvé... Enfin !

Ca y est, c'est officiel on aura un peu de terrain pour s'installer et créer notre premier verger.

Début 2015, on lance toutes les inscriptions : MSA, CA46, etc...

Ca y est enfin, c'est là et c'est maintenant.

jeudi 16 octobre 2014

Terrain trouvé...

Dans le cas de la succession Langlade, les Domaines mettent en vente 2 lots :

- Le lot No 1 : 1 maison d'habitation et une grange.

- Le lot No 2 ; 1,5ha de terres agricoles.

Pour le Lot 1, on se dit qu'on ne va pas embêter Thierry, pour le Lot 2 on a une grosse envie de s'emparer de la prairie pour la transformer en verger.

On n'a plus que 15 jours pour formaliser une offre auprès de la DGFP.

On y va, on fonce, on fait une offre (même pas élevée : 3000 balles) !

On attends la réponse avec impatiente.

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

vendredi 8 août 2014

Rave party au Carlat

James aux platines !

dimanche 22 juin 2014

Troisième anniversaire

samedi 21 juin 2014

Fête du pain au Carlat

samedi 31 mai 2014

Recherche de terrain...

On cherche une poignée d'hectares pour planter un verger pas loin de la maison. A la sortie de Strenquels, direction Martel, on trouve une ruine avec 1,8ha.
Mais le propriétaire parisien reste "très attaché à la maison".
On constate le même attachement sur les abords comme sur l'ensemble du terrain.






lundi 30 septembre 2013

Fontaines à Cèpes

Quelque part à Strenquels...



Mais Romane ne vous dira pas où....


lundi 23 septembre 2013

Pomme de Reinette

Et pomme d'api...



Elles sont tellement bonnes qu'on va prélever des greffons et reproduire ce pommier.

mardi 20 août 2013

Premières framboises et premier départ...

Et départ d'Henriette et Yves du Carlat. Leur maison est vendue.

mardi 25 juin 2013

Deuxième anniversaire

En présence de Serge, revenu pour l'occasion de Mayotte,



Et de Gaspard, en guest-star (avec un petit "yoho" façon brooklin/fontainebleau)






mercredi 15 août 2012

Premiers pas...

vendredi 22 juin 2012

Premier anniversaire

Et voilà, Romane à un an. Le Klauss est là, mais sans sa guitare.

Bientôt, ce sera au tour de Gaspard de fêter son premier anniversaire.

mardi 21 septembre 2010

Apparition, disparitions... Primo.

Etonnant, on parlait de Jacques l'autre soir chez Yves. Il parait qu'il était mal au point. 
Et puis la conversation a dérivé sur "La Tête qui sortait du four"... 
Petit flashback : C'était à la fin Aout, à la traditionnelle fête du Carlat. Nous étions arrivé en retard (du coup je vous épargne les photos faites à l'arrache) et avions raté la cuisson du pain. 
Mais dans le four, il s'était passé des choses étranges...

Il parait (d'après Yves) que des choses s'imprègnent parfois sur la pellicule alors qu'on ne les vois pas d'ordinaire (C'est des CCD aujourd'hui; Yves, il n'y a plus de pélloche). 
J'ai donc eu la chance de voir la photo sur le PC de mon cher voisin. On dit même que "d'autre on fait la même photo aussi"... Mystère et boule de gomme. 
La fameuse photo la voici...

Et une apparition, et une disparition...

Parce que voilà ce soir, on reparle de Jack : on vient d'apprendre sa mort.
Il avait quitté le Carlat en toute discrétion, après avoir tenu bon lors de l'arrêt du tabac et du Whisky.
Je me souviens de ma première rencontre, je venais à peine d'emménager dans le coin. J'étais en VTT (et sportif à l'époque) et sa BM blanche s'arrête devant moi. Il se penche à la portière: "Bonjour, moi c'est Jack; bienvenue au Carlat. On se fait un apéro pour faire connaissance ? Chez toi ou chez moi ?.... Chez toi alors !"
 
Comme tout le monde connaissait Jack, j'ai pas grand chose à ajouter.
Mais il y a toujours Kiry qui traîne dans le coin et qui cherche son maître... Il devrait toujours trouver un petit coin de refuge par là. 
On trouve toujours un refuge au Carlat...

mardi 16 juin 2009

Ils multiplièrent les pains...

Ce week-end au Carlat, nous assistâmes à une étrange cérémonie.


Au premier jour, il y eu le feu...
 
 
Au deuxième jour, il y a eu l'eau.
Du robinet, de celle que l'on mélange à la farine, au levain et au sel.
 
 
Au troisième jour, il y a eu la multiplication des pains.
 
 
Travailler plus pour manger plus... Forcément, avec l'aide des anges, le boulot va plus vite.
 
 
Entre temps, nous avons vu passer un maire satisfait de l'équipe à laquelle il avait confié cette mission.
Forcément, les miracles ne sont pas permis à tout le monde, et il vaut mieux s'adresser au bon dieu qu'à ses saints lorsque l'on a besoin d'accueillir une manifestation intercommunale.
 
 
Avant dernière étape : le façonnage. Du doigté, de l'attention, et surtout beaucoup de douceur...
 
 
Avant l'étape finale, un signe ostentatoire (et rituel ?) est dessiné sur chaque pièce destinée à séjourner dans l'alcôve chaude.
Il faut être vif, tout va très vite et l'erreur est impossible.
 
 
Et enfin l'épreuve du feu, ultime opération qui parachève cette étonnante histoire...
 
 
Le tout fini dans un pêcher de gourmandise qui empêcha le photographe d'illustrer ce bon plaisir.

jeudi 11 juin 2009

Petit secret de Cuisine

Et voilà un petit secret de cuisine qui ne coûte pas très cher...

Vous avez sûrement dans votre cuisine un peu de thym secs, de laurier, de basilic que vous rajoutez en fin de cuisson ou au dessus d'une petite salade d'été.

Figurez-vous qu'il y a un truc encore plus savoureux que les plantes sèchées : L'hydrolat (appelé aussi Eau Florale). 

C'est la partie inférieure de la distillation réalisée lors de la fabrication d'une huile essentielle. Et bien, on ca trouvé à Laguépie, chez un petit gars qui gagne à être connu. Après avoir réhabilité la gare de ce petit village du Tarn et Garonne, il l'a transformé en distillerie Bio (labélisé AB). Pour une visite de la distillerie de Laguépie, c'est par ici.

Ce petit flacon en plastique (on remettra en cause le design pour une intégration harmonieuse dans la cuisine) est une véritable tuerie dans les sauces et les vinaigrettes. Trois gouttes suffisent à faire apparaître des saveurs bien plus fraîches que celle du basilic congelé ou du laurier séché. 

lundi 8 juin 2009

Vert de bonheur durant le Dany Boom !

((/public/tomates-05-2009.jpg|Tomates Mai 2009||Tomates Mai 2009, juin 2009))
Cathy, notre sympathique voisine du dessus, m'avait demandé de publier une photo de nos premières tomates plantées dans du BRF; voici qui est fait avec quelques jours de retard. (Photo en date du 1er juin)
On est donc fier de vous présenter nos premières productions, totalement BIO et tout à l'organique...
Depuis 24h il y a un peu de soutient au niveau national pour ce genre de culture. Mais on ne se fait pas d'espoir, d'ici peu tout le monde aura oublié les 16% d'Europe écologie.

jeudi 19 mars 2009

Croissance démographique au Carlat

Depuis quelques jours, 6 nouveaux habitants ont fait leur apparition au Carlat.

Mise à jour du 14 avril 2009 :

C'est l'époque de la nouvelle star : Ca élimine dans la TV ! Au Carlat aussi.

Un candidat, rouge (celui qui apparaît au fond de la première photo), a quitté le poulailler. Un petit trou lui a permis de découvrir le monde... Celui des chats du quartier, des prédateurs de tous genres...

samedi 7 février 2009

Une carotte de 1300g, sans engrais chimiques, juste dans du BRF.

Carotte BRF

Une carotte de 1300g, sans engrais chimiques, juste dans du BRF.

Nous avions entendu parler de l’expérience de Jacky Dupety (Ferme du Pouzat à Livernon) qui avait réussi à faire pousser 600 pieds de tomates sur le causse du Quercy.

Le Bois Raméal Fragmenté, qu'est ce que c'est ? Il ne faut pas faire de confusion, ce ne sont pas des copeaux, ni de la sciure, ni des déchets de menuiserie. C'est du bois VIVANT, c’est-à-dire encore en sève, que l'on va prélever sur les arbres en les taillant, ou tout simplement en entretenant les haies ou les arbres fruitiers. Les rameaux (exempts de maladie cryptogamique) sont ensuite passés au broyeur à végétaux, puis étendus à même le sol sur une épaisseur de 5 cm.

Ni une, ni deux, nous avons décidé l’été dernier de réaliser la même expérience dans notre petit jardin de zone pavillonnaire. Le résultat est très prometteur : nous voici en possession d’une carotte de 1300 g.

Cette année on recommence, mais sous serre !

dimanche 9 novembre 2008

Black-Out au Carlat !

Un radiateur électrique qui s’allume et splach : le back-out ! Un chauffage de trop fait sauter le Carlat jeudi soir vers 18h15. EDF intervient deux heures plus tard en diagnostiquant une surcharge de phase. Le transformateur délivrant 40 ampères sur les deux premières, mais 120 ampères sur la troisième phase. Les techniciens constatent que des maisons sont apparues (le Carlat s’est transformé en zone pavillonnaire en moins de dix ans) et qu’aucune réflexion n’a été menée en concertation avec EDF.

Les pauvres malheureux ont réarmé le transformateur vers 22h15, ce qui a permis à tout le monde de consommer une petite soirée bougie. Statistiquement, le taux de fécondité devrait être bien meilleur l’année prochaine.

mardi 14 octobre 2008

Qu'y a-t-il à l'intérieur d'une noix ?

noix.jpg

“Qu'est-ce qu'on y voit ?
Quand elle est fermée
On y voit mille soleils
Tous à tes yeux bleus pareils
On y voit briller la mer
Et dans l'espace d'un éclair
Un voilier noir
Qui chavire
On y voit les écoliers
Qui dévorent leurs tabliers
Des abbés à bicyclette
Le Quatorze Juillet en fête
Et ta robe au vent du soir
On y voit des reposoirs
Qui s'apprêtent”

Voici nos deux premières noix, alors que ce noyer est planté depuis plusieurs années. Ca ferait sourire Charles Trenet. A croire que le Carlat ne convient pas aux noix. Pourtant on le tient de l'AOC Noix du périgord !

Mais petit noyer deviendra grand...Tout est à espérer dans le noyer.

Plus d'infos sur l'AOC Noix du Périgord.

vendredi 5 septembre 2008

Il est né le divin enfant...

Une espèce qui se reproduit...

Vendredi cinq septembre de l'an de grâce deux mille huit, après plus de 40 millions d'années d'évolution, voici l'élément le plus abouti du Carlat.
Nos voisins du dessus ont visiblement envie de survivre. Aidons-les !

lundi 25 août 2008

Une nouvelle espèce au Carlat

Mais quel étrange vent souffle sur Strenquels ?

Depuis cet été on constate l'installation d'une nouvelle population sur les terres du Carlat. Ces animaux d'importation (on peut dire qu'ils ne sont pas nés ici), ont un drôle de comportement. 

Notre bienveillant Maire, semblait déjà au courant de cette irruption, s'est voulu rassurant.

Nous sommes en phase d'observation et vous en dirons plus sur les nuisances d'ici quelques temps...

samedi 26 juillet 2008

Un étrange monstre de fer est apparu à l'entrée du pré de Guy

Un monstre de fer bouche l'entrée du pré de Guy Farge

Mais de quelle planète arrive t-il ?

Ce monstre de fer, cet animal d'acier est apparu autour du 26 juillet 2008, quelques heures avant la fête de Strenquels Animations qui avait lieu juste en face, sur le terrain communal.

Malheureusement, son apparition n'a durée que le temps de la fête, et les scientifiques n'ont pû étre alerté à temps pour venir disséquer cet étrange animal. Dommage, car l'humanité aurait fait un pas de géant si nous avions découvert quelle forme d'intelligence mystérieuse animait cette étrange bestiole.

Gageons qu'elle n'a pas été effrayée par notre fête et que nous la reverrons bientôt...